Services

Nos Services

Implants

L'implantologie n'est pas nouveau à la dentisterie, en effet les Mayas et les chinois en 3000 avant JC essayaient déjà de remplacer les dents perdues en implantant des corps étrangers dans l'os de la mâchoire. Ce n'est en 1980 que le titane fait son apparition dans la dentisterie.

De nos jours le taux de réussite en implantologie est très élevé à condition que la qualité et quantité d'os résiduel soient adéquate. Si une dent est extraite, le moment ideal pour implanter est immédiatement pour les dents antérieures et après 4 mois de guérison pour les dents postérieures. Un trop long délai avant l'intervention peut mener à une perte osseuse nécessitant une greffe osseuse avant la mise en place de l'implant.

 

La chirurgie de l'implant se fait sous une simple anesthésie locale comme n'importe quel autre traitement dentaire, Elle dure en moyenne moins que une heure et à part un léger inconfort et une petite inflammation, il n'y a généralement pas de complication importante et le patient peut retourner à ses occupations habituelles en évitant toutefois de l'exercice physique intense pour 24 heures. 

Même si la pose des les implants est la solution idéale pour les espaces édentées, les implants restent des corps étrangers dans le système dentaire, ils ne bougent pas mais sont à risques d'infections, leurs couronnes peuvent se dévisser ou même fracturer et finalement les implants ne sont pas aussi bons que les dents naturelles qui peuvent continuellement s'adapter aux changements dans le système. C'est pour cette raison que nous essayons de sauver les dents naturelles autant que possible avec des conseils de préventions, restaurations, traitement de canaux ou couronnes. Ce n'est que lorsque le pronostic de la dent naturelle est faible que l'on devrait considérer son remplacement avec un implant.

Ponts et couronnes

Couronnes

Dans des cas plus compliqués de traitements esthétiques ou de destruction majeurs de substance dentaire comme par exemple suite à un traitement de canal, nous posons une couronne sur la dent impliquée pour lui redonner son intégrité et sa force initiale. La préparation de la dent est plus importante que dans le cas d'une facette, mais nous pouvons corriger les cas beaucoup plus complexes. Auparavant, les couronnes classiques étaient faites en or, ensuite sont arrivés les couronnes recouvertes d'acrylique et plus tard de porcelaine. De nos jours, nous essayons d'utiliser des couronnes entièrement en porcelaine qui nous donnent des résultats esthétiques exceptionnels ainsi que la force et la consistance des couronnes en or.

 

Pont

cdcvm_cb[1]

Un pont est une structure cimentée sur les dents restantes pour remplacer les dents manquantes. Les dents de support, appelées piliers, sont réduites pour pouvoir recevoir la structure. On utilise une armature en or pour le support et la couche externe est en porcelaine pour l'esthétique. Les ponts entièrement en porcelaine existent mais ne peuvent être utilisés dans des cas de ponts étendus à cause du risque de fracture de la porcelaine de support. Le cas typique de pont est d'une jeune patiente qui porte des prothèses partielles depuis quelques années mais qui n'est pas confortable avec (souvent dû au fait qu'elle doit les enlever le soir).

Les ponts permettent alors d'avoir une structure immobile qui remplacerait les dents manquantes.Le problème majeur des ponts est la longévité, puisque le poids de la dent manquante est distribué sur les deux dents piliers, ces dernières auront plus de charge à supporter et de ce fait, auront plus de complications. Ces complications peuvent être bénin, comme une gingivite à cause de la difficulté de nettoyer autour des piliers, la nécessité d'un traitement de canal à cause du travail fait sur la dent ou les complications peuvent être sérieuses comme une fracture de la racine à cause de l'excédent de charge. S'il manque deux dents, la structure du pont devient plus longue et alors les complications augmentent et la longévité diminue. De nos jours, puisqu'il existe d'autres options plus conservateurs, nous avons de plus en plus recours à des implants pour remplacer les dents manquantes sans endommager les dents adjacentes.

 

Prothèse dentaire

Toute dent manquante devrait être remplacée dans les plus brefs délais pour :

  1. mieux partager le stress de la mastication
  2. éviter la migration dentaire
  3. aider la diction.

Lorsque le nombre de dents manquantes devient plus importante, nous avons recours à différents types de prothèses (fixe ou amovible, complète ou partielle).

Une prothèse complète est utilisée dans une bouche totalement édentée, et n'a donc pour appui que la gencive et l'os sous-jacent. Sa rétention se fait grâce à une succion permise par une adaptation parfaite du contour. Cette adaptation parfaite ne peut être maintenue à longue terme à cause des changement au niveau des gencives et de l'os, c'est pourquoi il est important de changer sa prothèse aux 5 à 7 ans.

Une autre variante est la prothèse sur implant qui permet une plus grande stabilité puisque la rétention est assurée par des structures fixes, cette prothèse peut être fixe, amovible, sur boules de rétention, sur barre visée ou clippée, avec des dents en acrylique ou en porcelaine. Le niveau de confort désirée par le patient ainsi que le budget nous dirigent entre les différentes options.

Il existe deux sortes de prothèses partielles amovibles, avec ou sans support métallique. La prothèse avec squelette métallique est supportée et retenue par les dents restantes pour permettre une meilleure stabilité. La prothèse sans support métallique est supportée par la gencive, ce qui offre une stabilité moindre et une irritation gingivale plus importante. Pour pouvoir résister aux forces de la mastication, la prothèse sans support métallique doit avoir une épaisseur plus importante, cette dernière compromet le confort du patient. Bien entendu, la prothèse avec support métallique est plus dispendieux.

Traitements de gencives

Gencive saine

Début de destruction osseuse

Stade avancé de destruction osseuse, mobilité des dents, destruction des ligaments.

cdcvm_gumb1[1]

cdcvm_gumb2[1]

cdcvm_gumb3[1]

cdcvm_guma1[1]

cdcvm_guma2[1]

cdcvm_guma3[1]

 

Gingivite

Il y a plusieurs étapes aux maladies de gencives, la première s’appelle la gingivite. En temps normal, la gencive en santé ne saignera pas. Vous connaissez probablement la plaque dentaire et vous savez qu’il ne faut pas qu’elle reste au contact de vos dents trop longtemps. Cette pellicule transparente de bactéries qui se forme sur vos dents est la cause principale des problèmes de gencives. Lorsque ces bactéries restent en contact avec vos gencives pour une longue période de temps, des toxines sont libérées qui causeront une inflammation. C’est le début de la gingivite, vos gencives seront plus rouges, enflées, sensibles au toucher et saigneront plus facilement. La gingivite se guérit par une hygiène rigoureuse (brossage et soie dentaire) et des visites régulières chez le dentiste. Si vous souffrez de gingivite sans le savoir ou sans vous préoccuper des conséquences, la maladie avancera dans le stade suivant, la parodontite.

Parodontite


cdcvm_tartre[1]Si la plaque dentaire n’a pas été bien enlevée, elle va se calcifier en tartre. Au fur et à mesure que le tartre se forme, elle va irriter la gencive qui va se détacher de la dent, ce qui laissera de l'espace pour la formation de tartre.

Si ce processus est laissé à lui-même, cette accumulation de tartre va causer une destruction osseuse, ainsi que la destruction des ligaments qui retiennent les dents en place, cela causera éventuellement la mobilité des dents, la formation d’abcès et de pus. Dépendamment de l’étape à laquelle on diagnostique le problème parodontal, le traitement sera différent.


cdcvm_gumsurg3[1]Si on peut traiter le problème avant que la destruction osseuse ne commence, le traitement consiste seulement à un détartrage et des bains de bouche. Si la destruction osseuse a commencé ou est très avancée, le traitement dépendra de la sévérité du problème, c’est-à-dire que le détartrage et curetage gingival pourra être accompagnée d’une chirurgie mineure des gencives pour d’abord pouvoir enlever tout le tartre et ensuite enlever tout tissu infecté et non attaché pour diminuer la profondeur des poches de tartre. Alors, on pourra évaluer la nécessité de faire des greffes osseuses pour consolider les dents, ou bien des jumelages pour aider à la guérison.

    cdcvm_gumsurg1[1] cdcvm_gumsurg2[1]

 

 

 

Extractions (dent de sagesse)

Pourquoi enlever des dents de sagesses?

Il y a beaucoup d'éléments qui entrent en jeu pour décider de la nécessité d'extraction des dents de sagesse. Parmi les plus importants nous trouvons :

  • manque d'espace
  • pression sur les autres dents et déplacement des autres dents
  • infections ou inflammations récurrentes
  • présence de kystes ou tumeurs
  • douleur
  • l'âge du patient
  • la position de la dent
  • l'état de santé du patient
  • ....

dent de sagesse

beausourire dent de sagesseEn résumé, l'extraction de dents de sagesse se s'impose pas dans tous les cas. Nous observons chaque cas individuellement pour évaluer si la ou les dents ne causeront pas de problèmes (infection, inflammation, douleur...).

L'age idéale pour l'extraction est entre 16 et 21 ans parce que nous ne voulons pas enlever les dents de sagesse avant que les racines ne soient complètement formées (pour éviter d'endommager le nerf mandibulaire qui se situe dans l'os et parce qu'une racine à demi formée va être moins ancrée dans l'os. Tout adolescent devrait se faire examiner les dents de sagesse pour évaluer la nécessité de leur extraction, mais comme nous l'avons écrit précédemment, nous ne faisons pas cette opération de façon systématique; si nous croyons que la dent de sagesse va rester dans l'os sans causer de complication ou qu'elle va faire une éruption normale, nous la laissons en place.

beausourire sagesse clinique du centre villeNous voyons très souvent des dents de sagesse qui poussent dans une mauvaise direction et qui restent bloquées, soit par l'os de la mâchoire, soit par la dent voisine. Dans ces situations, comme les dents ne sont pas complètement sorties de la gencive, la nourriture se loge entre la gencive et la dent et cause des infections douloureuses. Dans d'autres cas, la dent antagoniste (du maxillaire supérieure) continue à pousser et comme la dent de la mandibule est bloquée, le patient se mord la joue continuellement.

Traitements de canaux

Il faut d’abord expliquer en quoi consiste un traitement de canal, c’est tout simplement l'ablation du nerf, la désinfection des canaux et les obturations canalaires. Tout cela peut se faire en une ou deux séances sans douleur. Normalement, les traitements de canaux ne sont pas des traitements douloureux; le patient se présente en urgence en douleur et le traitement de canal enlève la sensibilité. Lorsque le nerf de la dent est en état d'inflammation, la douleur devient insupportable et la meilleur option est de calmer la dent avec des médicaments avant de procéder au traitement.

ENDO2[1] ENDO1[1]

Lorsqu’une dent est endommagée, que ce soit d'une carie, d’une fracture ou qui possède une énorme restauration qui hypothèque la structure saine de la dent, nous essayons de la sauver puisque nous considérons qu’une dent naturelle est meilleure que n’importe quelle artifice. Pour pouvoir sauver une telle dent, nous sommes obligés de la dévitaliser, ça veut dire d’enlever la pulpe (qui est souvent déjà morte ou infectée). La pulpe contient les nerfs et les vaisseaux sanguins qui nourrissent la dent. Dans certains cas, l’examen radiologique nous permet de savoir si une dent est vivante ou non en constatant un abcès dans l’os ; le patient peut ne ressentir aucune douleur et la dent ne montre aucun signe de destruction. Tandis que parfois, la dent change de couleur ou encore le patient présente une inflammation importante au niveau de la dent.

S’il y a un abcès (cela signifie que la pulpe est morte et que l’infection s’est glissée dans l’os qui supporte la dent), il faudra enlever l’infection avant d’obturer la dent, on a alors recours à des antibiotiques.

Après avoir fait une anesthésie locale et isolée la dent avec une digue dentaire pour empêcher d’autres bactéries de pénétrer dans le canal, nous enlevons toute la carie qui pourrait être sur la dent, ainsi que l’ancienne restauration. Ensuite, nous faisons une ouverture dans la cavité pulpaire pour accéder aux canaux. Puis, pour bien pouvoir nettoyer les canaux de la dent, nous utilisons des solutions stériles pour bien désinfecter pendant que nous enlevons les tissus infectés de la racine. Après avoir bien asséché les canaux, nous scellons le tout avec un caoutchouc (appelé gutta-percha). Le traitement de canal étant terminé, comme certains peuvent ressentir une inflammation et/ou une légère sensibilité (qui disparaît en quelques jours), nous laissons la dent se reposer avec une obturation temporaire, mais la dent n’est pas encore fonctionnelle. Ensuite, nous déciderons du type de restauration finale qui dépendra du degré de jaunissement ou de la destruction de la dent en question (la plupart du temps, il faudra recouvrir les dents noircies d’une couronne).

 

dxrendo2[1] dxrendo1[1]

Le traitement de canal et la mise en place d’une couronne ne garantissent aucunement qu’il n’y aura pas d’autres caries ou infections de la gencive.

Bien que le traitement endodontique ait un taux de réussite élevé, il arrive parfois qu’il ne réussisse pas. La plupart du temps, nous pouvons encore sauver la dent. On aura alors recours à une chirurgie buccale mineure. Malheureusement, il arrive dans des cas très rares que toutes les tentatives échouent et qu’il faille extraire la dent et la remplacer avec un implant.

Orthodontie

ortho_smile_regular[1]

Les traitements d'orthodontie peuvent être divisés en trois phases distinctes :

  • Les traitements d'interception et de décompensation : cette étape consiste à corriger les habitudes orales, maintenir l'espace pour les dents permanentes et faire une expansion palatine pour corriger le manque d'espace ou extraire quelques dents. Ces traitements ne sont pas nécessaires pour tous les patients, nous commençons cette phase vers l'âge de 7-8 ans, seulement chez les patients qui ont besoin d'une correction de la relation dento-alvéolaire qui pourrait limiter la correction squelettique.
  • Les traitements orthopédiques : pour l'altération de l'environnement squelettique, c'est la phase des appareils qui vont nous permettre de contrôler la croissance osseuse de l'adolescent. La plupart du temps, cette phase commence au début de la puberté (11 ans chez les filles et 14 ans chez les garçons).
  • Les traitements compréhensives : c'est la dernière phase, à ce moment nous mettons les 'broches' ou n'importe quel autre système d'orthodontie invisible pour aligner toutes les dents.

Ces phases forment souvent une continuité dans le temps, avec une phase qui mène immédiatement vers la prochaine. Certains cas sont beaucoup plus complexes et peuvent nécessiter une chirurgie, mais nous ne voulons pas entrer dans les détails, puisque notre but est de vous informer des traitements possibles.

ortho_gold[1]Le meilleur temps pour commencer un traitement d'orthodontie dépend toujours du patient. Entre l'âge de 6 à 8 ans, nous pouvons commencer à prévoir la direction du développement dento-squelettique du patient, c'est à ce moment que nous planifions les séquences à suivre. Si le patient a un manque évident d'espace, nous essayons de corriger le problème tout de suite pour que les prochaines étapes soient plus faciles ou même inutiles.

Par exemple : un enfant qui, vers 8 ans, suce son pouce risque d'empêcher le développement normal de son palais, dû a une pression trop forte, ce qui causerait un palais plus profond, un manque d'espace et un chevauchement des dents d'adultes dans le futur. Pour contrer cela, nous pouvons lui faire un appareil qui, en premier lieu, corrigerait la mauvaise habitude orale et en même temps ferait une expansion palatine.

Ce traitement ramènerait en six mois le patient à la position idéale pour qu'il puisse suivre son développement normal sans avoir besoin de broches ou de chirurgie dans le futur. Dans d'autres cas, le patient n'a pas besoin de traitement jusqu'à l'âge de 12-13 ans ou bien encore plus tard si nous jugeons que le patient répondrait mieux au traitement lorsque ses habitudes d'hygiène buccales seront améliorées.

Il y a tellement de variations entre les patients que nous ne pouvons pas prédire le meilleur moment pour commencer les traitements sans avoir vu le patient. Nous recommandons de faire une évaluation orthodontique du patient vers 7 ans et de discuter avec le dentiste du développement du visage et du plan de traitement. Nous revoyons les patients aux 6 mois et réévaluons la situation à chaque visite pour pouvoir commencer les traitements au bon moment.

Orthodontie invisible


ortho_inspire_Closeup[1]De plus en plus d'adultes commencent à réévaluer la possibilité de porter des appareils pour redresser les dents. Donc, étant donné que la demande augmente, le marché s'adapte aussi. Il y a maintenant une multitude de système de réalignement dentaire invisible ou presque. Les systèmes sont premièrement des boîtiers (brackets) en porcelaine ou en plastique (qui change un peu de couleur en cours de traitements.)

Il y a aussi les broches linguaux mais qui sont de moins en moins utilisé parce que le traitement est très compliqué pour le dentiste et que nous pouvons avoir des résultats plus esthétiques et fonctionnels avec d'autres systèmes.

Depuis quelques temps, un nouveau système de boîtiers est sur le marché, c'est les boitiers de type Damon (Damon 2, 3, Mx, Q). Presentement, ce ne sont que les boitiers des dents en avant qui sont transparentes. La raison que nous le classifions dans l'orthodontie invisible est le fait que le temps de traitement est diminué d'environ 30 a 50%. Donc le traitement est légèrement compromis sur le plan esthétique par le petit fils entre les boitiers, mais le patient termine le traitement entre 9 à 16 mois. Le système n'utilise pas d'élastique pour tenir le fils aux boîtiers mais plutôt une petite porte, cela enlève de la résistance et diminue aussi le nombre de rendez-vous requis pour terminer le traitement.

Depuis le début 2011, nous utilisons le système Insignia qui nous permet d'accélérer le temps de traitement en installant des boitiers orthodontiques et des fils individualisés. Imaginez un modèle virtuel 3D de vos dents sur lequel le dentiste peut bouger chaque dent individuellement dans les trois dimensions pour obtenir le résultat désiré. C'est un système précis qui permet de contrôler le traitement orthodontique du début jusqu'a la fin afin de maximiser l'efficacité du traitement.

 


D3_TwinSplitTypodont[1]L'occlusion idéale de chaque patient est modelée en 3D dans le programme virtuel pour ensuite pouvoir fabriquer des boitiers et des fils sur mesure en fonction de la position finale des dents planifiée par le dentiste.

Avec son système de placement de boitiers assisté par ordinateur, ce nouveau procédé révolutionnaire permet une plus belle finition et nécessite beaucoup moins d'ajustements donc moins de visites durant le traitement.

 

Trio[1]

Et finalement il y a toutes la panoplie d'orthodontie par coquille transparente, mieux connu sous le nom d'invisalign, qui consistent en des série de gouttières de plastique semi-rigide changé au deux semaines qui permettent des petits mouvements évolutives. Il y a d'autres système appelé MTM, coquilles évolutive, Red-White-Blue ..... ses coquilles permettent aux patients d'avoir une excellente hygiène, elles sont enlevés aux repas et sont à peine visible.

Malheureusement les traitements sont limités à des petits mouvements comparativement aux boîtiers ordinaires mais elles sont parfaites pour des corrections mineures chez les adultes.

 

AlignerProfiles[1]

Facettes de porcelaines

La facette en porcelaine est une couche mince de porcelaine que l'on colle sur la surface extérieure des dents, un peu comme un ongle artificiel. Étant faite de porcelaine extrêmement dure, elle devient très résistante et peut masquer la plupart des imperfections des dents pour que le patient obtienne un sourire radieux. Que ce soit pour changer la couleur, fermer des espaces, cacher un chevauchement, recouvrir des fractures ou même allonger la forme des dents, les facettes nous permettent de vous donner un sourire de star en seulement deux visites.

cdcvm_smile1[1]

Plusieurs avantages ont trait à l'option des facettes. Elles donnent des résultats prévisibles et extrêmement esthétiques avec un minimum de préparation pour les dents et des rendez-vous plutôt courts.

cdcvm_smile2[1]

Dentisterie esthétique

Dans notre société actuelle, l'apparence en général et le sourire en particulier sont devenus le point de départ de toutes rencontres, qu'elles soient professionnelles ou personnelles. Les demandes de plus en plus grandes de la part des patients ont activé la création de nouvelles solutions esthétiques pour modifier et améliorer le sourire.

Tout d'abord, qu'est-ce que la 'dentisterie esthétique', c'est toute la branche de la dentisterie qui s'occupe de l'amélioration de l'apparence des dents. Ces quelques mots englobent :

  • Dentisterie restauratrice (amélioration de la fonction masticatoire, facettes ou couronnes)
  • L'orthodontie (repositionnement des dents)
  • Blanchiment

Certains patients sont fatigués d'avoir des obturations en amalgames (communément appelées des 'plombages gris'). Dans ce cas, le patient peut demander de changer l'ancienne obturation par une obturation en composite ('plombage blanc') ou une incruste en porcelaine pour pouvoir redonner la luminosité à sa dent.

 

cdcvm_composite[1]Les dents de devant jaunies, tachées, fracturées, ébréchées et/ou espacées peuvent redevenir aussi belles qu'auparavant avec des restaurations en composites en un rien de temps. Pour les cas un peu plus complexes, nous recommandons des facettes en porcelaine ou des couronnes.

 

cdcvm_compositeveneers[1]

cdcvm_recession[1]

cdcvm_smile2[1]

cdcvm_smile3[1]

Blanchiment

Blanchiment à domicile

cdcvm_bleaching[1]

Qui ne veut pas avoir des dents plus éclatantes de couleur, un sourire radieux... De nos jours c'est une question de deux rendez-vous de 15 minutes chez le dentiste et vous êtes prêt à avoir des dents plus blanches. Vous aurez des gouttières spécialement fabriquées aux mesures de vos dents que vous n'aurez qu'à porter 15 minutes par jour pendant 2 semaines avec le gel Rembrandt. (Vous pouvez aussi dormir avec les gouttières la nuit pour que cela vous nuise pas à vos activités durant la journée.) La différence sera visible en quelques jours !

Blanchiment au Laser

cdcvm_bleaching2[1]

Pour les personnes qui n'ont pas la patience d'attendre 2 semaines pour éblouir leurs familles et amis avec des dents plus blanches, nous offrons l'option du blanchiment au laser. A l'heure du lunch, avant un rendez-vous important, rien de plus facile! Soixante minutes et le tour est joué.

Malheureusement, ce ne sont pas les dents de tout le monde qui peuvent blanchir avec de beaux résultats. Les dents jaunes et tachées blanchissent très bien, tandis que les dents grises ou avec des taches intrinsèques ne deviennent pas aussi belles. C'est pour cette raison qu'à la première consultation nous vous dirons si ça vaut la peine de faire ce traitement ou peut-être nous vous recommanderons des facettes de porcelaine personnalisées et des couronnes.

Les commentaires sont fermés