Examen et nettoyage

Les humains ont 20 dents primaires qui sont utilisées durant l’enfance et qui seront remplacées par 32 dents permanentes. Les dents sont formées d’une substance qui ressemble à de l’os, appelé dentine. La portion visible de la dent en bouche s’appelle la couronne qui est complètement recouverte d’émail, la substance la plus dure du corps humain. À l’intérieur de chaque dent se retrouve la chambre pulpaire qui contient du tissu conjonctif, des vaisseaux sanguins et bien sûr, les nerfs. Les dents sont attachées à la mâchoire par un ligament parodontal qui relie la racine à l’os.

 

beausourire dents coupeLes dents peuvent être catégorisées en quatre : les incisives, les canines, les prémolaires et les molaires. Les dents en avant sont les incisives, leurs rôles sont de couper les aliments et aider à la diction et à l’apparence. Ensuite ce sont les canines, appelées aussi les piliers antérieurs du visage ou dents de l’œil, elles vont aider non seulement à couper les aliments mais elles vont aussi guider la mâchoire inférieure dans ses mouvements.

Après les canines, on retrouve les prémolaires, puis les molaires avec des surfaces plus larges et plates qui servent à mâcher les aliments. La gencive entoure les dents et protège l’os qui retient les dents. Cependant, ces dernières doivent faire leur éruption selon un ordre spécifique. Si les dents ne sortent pas dans l’ordre voulu, il risque d’y avoir un manque d’espace et des dents croches qui rendraient le nettoyage plus difficile.

 

Examen clinique

Durant l’examen clinique, on surveille les signes de maladies des gencives, de cancers, de caries, d’obturations fracturées, d’usure et d’hypermobilité des dents. Ensuite, il faut vérifier l’occlusion (la façon que les dents ferment ensemble) et les contacts entre les dents (si les dents sont trop serrées, l’hygiène à domicile sera plus compliquée pour le patient qui n’a pas la patience de passer la soie dentaire. Dans le cas contraire, si les contacts ne sont pas assez forts, la nourriture va toujours se loger entre les dents et causer la mauvaise haleine). Ensuite, lors du détartrage, on enlève la plaque et le tartre sous-gingival qui ne s’enlève pas avec un simple brossage. Si la quantité de tartre est trop importante, il se pourrait que le patient ait besoin de traitements de gencives plus intensifs.

L’étape suivante est le polissage des dents pour enlever toutes les taches. Finalement, la dernière étape est la soie dentaire. Votre dentiste pourra à ce moment vous conseiller sur l’amélioration de vos techniques d’hygiène, si nécessaire. La durée totale de la visite se situe généralement entre 30 et 60 minutes.

Nous vous recommandons deux examens et nettoyages par année. Ces visites de routine sont essentielles au maintien d’une bonne santé buccale et ne devraient pas être négligées même si tout va bien.

Technique de brossage

La meilleur façon d’éviter une accumulation de la plaque dentaire, c’est un brossage régulier et l’utilisation de la soie dentaire. La brosse à dents devrait être souple ou ultra-souple pour ne pas endommager les tissus mous de la bouche. La taille devrait convenir à la bouche pour pouvoir atteindre tous les recoins. Une bonne technique de brossage va vous empêcher de vous déchausser les dents .

Étapes à suivre :

1. Placez la brosse à 45 degrés contre la gencive

Brossage1[1]

2. Faites des petits mouvements de va-et-vient pour bien nettoyer l'espace entre la dent et la gencive (sans trop déplacer la brosse à dents)

Brossage2[1]

3. Faites une rotation en vous éloignant de la gencive.

4. Recommencez les étapes 1 à 3, trois fois par dent.

Brossage3[1]

 

5. N’oubliez pas de brosser le dessus des dents.

Brossage4[1]

 

6. Utilisez la pointe de la brosse à dents pour atteindre les surfaces plus difficile d’accès.

Brossage5[1]

 

7. Vous devez aussi brosser votre langue, l’intérieure de vos joues et votre palais.

Nettoyage

nettoyage-beausourire

Pour maintenir une bonne hygiène buccale, vous devriez visiter le dentiste régulièrement. Même si vous vous brossez les dents et utilisez la soie dentaire à la maison, vos dents devraient être nettoyées de façon professionnelle environ tous les six mois. Le nettoyage professionnel enlève la plaque et le tartre qui s’accumulent sur les dents et sous la gencive malgré vos bonnes habitudes d’hygiène.

Au cours des séances d’examen et de nettoyage, le dentiste examine vos dents, vos gencives, votre bouche, votre gorge, votre cou et votre joint temporo-mandibulaire. Normalement (selon le besoin ressenti par le dentiste), on prend des radiographies pour avoir une meilleure vue des structures dentaires et osseuses. Ces rayons-x ne sont pas dangereux pour le patient et servent à détecter les éléments non-visibles à l’œil nu comme :

  • les caries entre les dents, sous la gencive et les vieilles obturations ;
  • la perte osseuse qui se produit au stade avancé de la parodontite;
  • les dents incluses (coincées dans la gencive), surtout les dents de sagesse;
  • les racines grosses ou crochues qui ont besoin d’une attention spéciale à la suite d’un traitement de canal ou d’une autre restauration;
  • les abcès et les infections qui se forment à la racine des dents cariées;
  • les ébréchures ou les anomalies osseuses.

La radiographie est sécuritaire car les gens ne sont exposés qu’à de très petites quantités de radiations. De nos jours, les appareils de radiographies sont très sécuritaires puisque l’appareil n’émet qu'une faible quantité de rayons à un endroit précis, la vitesse du film diminue la quantité de rayons nécessaires. De plus, tous les appareils sont régulièrement vérifiés pour la sécurité du patient et du personnel dentaire.

En outre, un tablier et un collier de plomb vous protègent très efficacement des petites quantités de radiations qui pourraient s’échapper. Récemment, nous nous sommes équipés d'un système de radiographie digitale qui permet de réduire les radiations jusqu'à 90% de la dose usuelle.

La mauvaise haleine (Halitose)

Il est fort probable que vous connaissiez quelqu’un (peut-être vous-même) qui souffre de mauvaise haleine. C’est un problème très ennuyant, mais qui possède des solutions. Il y a beaucoup de causes à cette maladie, la solution devient évidente lorsque l’on en a découvert la source.

La cause la plus commune de la mauvaise haleine est aussi simple que l’ingestion d’aliments contenant de l’ail, des oignons ou autre nourriture fortement odorante. Cette odeur va rester en bouche tant que votre corps n’aura pas éliminé les aliments. L’odeur peut être réduite en mangeant des pilules de charbon activé (disponible en pharmacie). Parfois la cause sous-jacente de l’halitose peut être plus sérieuse telle qu’une carie, une gingivite, un abcès, une bouche sèche (xérostomie), ou des maladies systémiques (diabète, etc.). L’usage de différents médicaments ou l’usage du tabac sont d’autres causes de cette maladie.

Les causes systémiques de ce problèmes incluent les maladies respiratoires, les sinusites chroniques, les bronchites chroniques, le diabète, les maladies gastro-intestinales, rénales ou du foie. Une bouche sèche causera aussi de l’halitose, la sécheresse peut-être due à un médicament, une respiration buccale ou un problème au niveau des glandes salivaires.

Une pauvre hygiène buccale va permettre une accumulation de bactéries en bouche, ce qui causera la mauvaise haleine. Par conséquent, la première étape est de s’assurer que le problème ne vient pas des dents, pour ce faire il faut avoir une hygiène buccale impeccable et un suivi dentaire régulier pour éviter des problèmes de gencives ou de caries.

La soie dentaire

 

cdcvm_flossing[1]C’est un élément important d’une bonne hygiène buccale et la seule façon de nettoyer entre vos dents. Puisque la brosse à dents ne peut pas pénétrer ces espaces, la soie dentaire devient un élément indispensable. Les étapes à suivre sont :

Prenez une longueur de 18 pouces de soie (cirée, non-cirée, ruban, etc.) et enroulez-la complètement autour de votre majeur. Déroulez une petite quantité et enroulez-la sur le majeur de l’autre main en laissant environ 2 pouces de libre (voir schéma 1). Prenez la partie déroulée avec le pouce et l’index de chaque main (voir schéma 2) et de façon très délicate, insérez la soie entre les dents (voir schéma 3). Il est très important de ne pas forcer la soie entre les dents, mais bien de la glisser à travers le point de contact avec des petits mouvements de va-et-vient. Lorsque vous avez dépassé le point de contact des dents, descendez jusqu’à la gencive, collez la soie à une des surfaces des dents pour lui donner une forme de C (pour bien entourer la dent) et glissez la soie de haut en bas pour bien pénétrer sous la gencive (voir schéma 4).

Ensuite, faites la forme de C sur la surface de la dent antagoniste et refaite le même mouvement. Enlevez la soie d’entre les dents. Déroulez d’une main à l’autre pour avoir une surface de soie propre et faite la prochaine dent. Il faut passer entre toutes les dents, une par une.

Si vous ne passez pas la soie dentaire régulièrement, vos gencives saigneront les premières fois. Après quelques jours de pratique, le saignement va arrêter, sinon avisez-nous.

Vos instruments

A) Brosse à dents

beausourire brosses à dentsVous devez changer votre brosse à dents tous les trois à quatre mois, sinon, plus tôt, si vous voyez des signes d’usure. Les brosses à dents pour enfants peuvent s’user plus rapidement. Lorsque vous voulez vous procurer une brosse à dents, vous risquez d’être confus par le grand choix disponible sur le marché. Il faut tout d’abord s’assurer d’acheter un brosse à poils souples ou de préférence ultra-souples, une brosse à poils durs risque d’endommager la gencive si elle est mal utilisée. Ensuite, il faut trouver une taille qui soit adaptée à votre bouche, donc pas trop grosse afin d'atteindre toutes les régions buccales et pas trop petite pour éviter de faire des mouvements en trop. Les brosses à dents électriques peuvent aider les personnes souffrant d’arthrite ou ayant une dextérité diminuée mais ne sont pas significativement supérieure à une brosse conventionnelle bien utilisée.

 

B) Pâte dentifrice

beausourire pate à dent

Avec toutes les différentes marques et choix disponibles sur le marché, laquelle des pâtes dentifrices serait la meilleure pour vous ?

Nous faisons une parenthèse ici pour les pâtes pour enfants, il y a deux choix disponibles pour les pâtes pour enfants : avec ou sans fluor. Tant que l’enfant ne peut pas cracher la pâte dentifrice et qu’il a le réflexe de l’avaler, nous recommandons les pâtes sans fluor, par la suite lorsque l’enfant est capable de mieux contrôler sa salive, il peut passer à une pâte fluorée.

La liste suivante est dans le but de vous expliquer assez rapidement la composition des pâtes et l’utilité individuelle des composantes afin de faire le choix qui vous convient :

Composition :

  • Détergent (5%) : son action permet d’enlever les débris en suspension grâce à son effet moussant. Autrefois, on utilisait du savon, de nos jours le ‘lauryl sulfate de sodium’ et le ‘lauryl sarcosinate de sodium’ sont les principaux détergents utilisés. Ils sont actifs à un pH neutre et possèdent une certaine propriété antibactérienne.
  • Abrasifs (20-40%) : leur but est de nettoyer la dent par frottement sans les endommager (attention au degré d’abrasion). Cela permet de faire ‘lustrer’ la surface de la dent (avec des particules d’aluminium, de calcium, d’étain, de zirconium ou de magnésium) et on ajoute souvent un agent polissant pour compenser l’effet abrasif.
  • Eau (20-30%)
  • Humectants (10-30%) : éléments qui empêchent le dessèchement et le durcissement des pâtes dentifrices (glycérine ou sorbitol)
  • Agents liants (5%) : pour donner une consistance épaisse (colloïdes hydrophiles)
  • Arômes, édulcorants, colorants, agent de conservation (5%)
    • Arômes : pour changer le goût du détergent
    • Édulcorants : pour donner un goût sucré sans faire de carie
    • Colorants : pour rendre la pâte plus attrayante (sans tacher les dents)
    • Agent de conservation : pour empêcher la prolifération bactérienne dans la pâte dentifrice.
  • Agents thérapeutiques (5%) pour des fins préventives ou de traitement, on peut les classifier en 6 catégories :
    • Anti-carie : ils sont pour la plupart fluorés et aident à reminéraliser l’émail de la dent (ingrédients actifs : fluorure de sodium ou monofluoro-phosphate de sodium)
    • Anti-tartre : aide à diminuer (de 10 à 50%) la formation de tartre sus-gingival (au-dessus de la gencive) en empêchant la croissance des cristaux durant la calcification de la plaque avec l’action de pyrophosphates solubles et de citrate de zinc. Malheureusement, ce dentifrice ne peut pas enlever le tartre déjà existant, ni empêcher la formation de tartre sous la gencive.
    • Antibactérien : à base de triclosan qui est un agent antibactérien efficace contre une variété de bactéries associées à la gingivite et aux maladies parodontales. Utile seulement lors des gingivites débutantes.
    • Blanchissant : aide à éliminer les tâches extrinsèques, ne peuvent changer la couleur de la dent. L’effet blanchissant est seulement dû à l’enlèvement des tâches. Certains peuvent contenir des abrasifs puissants qui endommageraient la gencive.
    • Désensibilisant : à utiliser lors de récessions gingivales où la dentine exposée serait sensible au chaud, froid ou au toucher. À base de chlorure de strontium ou de nitrate de potassium (l’effet de ce dernier semble disparaître quelques semaines après l’usage, donc doit être utilisé constamment), leur action est d’obturer les tubulis dentinaires pour désensibiliser la dent. La douleur peut prendre quelques semaines avant de disparaître.
    • À caractères spéciaux : dans cette section on peut retrouver plusieurs pâtes avec des agents actifs différents :
      • Bicarbonate de soude : donne une sensation de propreté et de fraîcheur, cette pâte semble avoir une action nettoyante et blanchissante et aide à neutraliser l’acidité de la plaque grâce à son alcalinité.
      • Peroxyde : celui-ci aide à dégager les petits débris logés dans les endroits difficiles d’accès grâce à l’action moussante et à la libération de l’oxygène du peroxyde. Par contre, la concentration de peroxyde n’est pas assez élevée pour blanchir les dents.
      • Naturels : pour les gens voulant éviter tous ingrédients artificiels tels qu’édulcorant, colorant ou agent de conservation, contiennent les mêmes ingrédients de base, mais rarement du fluor.
      • Homéopathiques : même liste que les dentifrices naturels, mais souvent fluorés sauf qu’il n’y a pas de menthe.

Les commentaires sont fermés